Superviser

La supervision s’adresse :                                                             

  • Aux coachs indépendants,

  • Aux coachs internes,

  • Aux consultants et intervenants en organisations,

  • Aux professionnels de la relations humaines.

 

Les supervisions sont assurées par Olivier Mazué. «Quelque soit nos métiers, nous autres intervenants en relations humaines sommes traversés par des questionnements, des émotions. «Cette intervention auprès de ce client est elle juste, appropriée à ses besoins ?» ; « Ras le bol de ce client !» ; «Là je vois pas comment faire...». 

 

Chacun d’entre nous est traversé par des phase de découragement, d’incertitudes et d’inquiétudes face à des situations parfois tendues, inextricables...

 

Pour autant qu’elles soient parfois difficiles à vivre, voir à accueillir et accepter, ces pensées et émotions sont le signe que d’une part nous avons des capteurs cognitifs, physiques et émotionnels et d’autres part que nous avons le souci du travail bien fait.

 

La supervision est espace de travail qui vous permet :

  • D’ interroger des cas précis d’accompagnement,

  • De développer des compétences,

  • De travailler votre identité et posture

En fonction de vos besoins et de votre profil, la supervision peut prendre la forme d’entretiens individuels et/ou de travail de groupe.

Ma conception de la posture de superviseur est simple : il n’y a rien de «Super» dans le Superviseur que je suis, pas de Super Pouvoirs, pas de Super Vision...

 

Il y a engagement entier de ce que je suis, à vos côtés pour développer votre identité d’intervenant. Ma formation de Gestalt-Praticien m’amènera régulièrement à utiliser les éléments présent dans le champs de nos rencontres.

Mon fil rouge est de mettre en travail avec vous ce qui fait obstacle à une intervention pertinente dans votre travail. Je ne travaille qu’à partir de cas concrets. Je suis personnellement nourris par des supervisions animées par Yves Vaugeois et par Jacques Antoine Malarewicz. En ce sens, je m’appuie sur un modèle réflexif. 

Mes interventions en supervision se déploient autour des axes suivants :

  • Des apports méthodologiques et théoriques

  • Les phénomènes de contre-transfert

  • L’évacuation des tensions

 

Le groupe ponctuel et continu fonctionne sur le principe de la cooptation avec un minimum de 4 participants et un maximum de 8.»